24 février 2022. Alors que les médias annoncent les premières attaques de l’armée russe en Ukraine, Philippe Brault, réalisateur et photographe, tente sans succès de joindre Vadim pour s’assurer qu’il va bien. Originaire de Donetsk, Vadim est fixeur dans le Donbass et travaille depuis plus de 8 ans avec Guillaume Herbaut, photographe de guerre, qu’il guide dans sa région natale sinistrée, à la rencontre des civils qui vivent la guerre au quotidien.

Philippe les a filmés pour la première fois lors de repérages en 2019, intrigué par cette guerre longue que Guillaume continuait de documenter avec entêtement et humanité. Une guerre entre l’armée ukrainienne et des séparatistes soutenus par la Russie, dont l’existence vient de se rappeler au monde entier avec l’invasion de Vladimir Poutine.

À Paris, dans son bureau, Philippe observe la déferlante d’images d’actualité. L’intensité sourde des photographies de Guillaume Herbaut contraste avec le fracas des informations. Environné de ce qu’il a filmé, photographié, capté et enregistré depuis le début de sa carrière, Philippe fait dialoguer la réalité près des lignes de front là-bas avec la sécurité d’ici. Dans ses rushs, il retrouve ce territoire désormais inaccessible du Donbass, et les habitants qui les accueillent. Que sont-ils devenus ? Voit-on dans l’image les signes qui préfigurent d’une catastrophe ? Comment faire parler le hors-champs d’un cliché ? La matière s’accumule. Les allers-retours entre séquences passées et présentes s’articulent.

Au cœur de son travail surgit un questionnement essentiel sur la portée des images où se dessine le portrait d’un fixeur, celui qui les rend possibles, au moment-même où la guerre fait basculer son destin, une fois de plus.

film-donbass-front-intime-documentaire-brault

Auteur – réalisateur

Philippe Brault

Une production :

Les Films Déplanifiés et Big Sister Production

Lieux de tournage :

Ukraine, Pologne, France

Langue(s) parlée(s) :

Français, ukrainien, russe, anglais